Mon panier

Votre panier est vide.

Bienvenue dans votre boutique d'huiles essentielles.
Nous avons sélectionné pour vous de nombreuses huiles essentielles et diffuseurs de qualité afin de répondre à vos besoins qu'ils soient thérapeutiques, cosmétiques, relaxants ou stimulants.


Depuis plusieurs années maintenant, les consommateurs que nous sommes sont passionnés par le «naturel ». Il suffit de jeter un coup d'œil dans notre assiette ou d'observer le contenu de nos courses pour remarquer ce changement. On aspire à une vie plus saine et plus simple. Si la pratique d'une activité physique est devenue incontournable pour certains, les autres sont constamment à la recherche du bien-être et du confort. Se maintenir en forme, être bien dans sa tête, dans son corps, être en bonne santé, chacun souhaite les avoir. Puisqu'il nous semble si naturel et si évident de se nourrir de produits bio, rien ne nous empêche de nous servir des « précieuses plantes que la nature nous offre généreusement » pour nous soigner.


La plus belle découverte est sans nul doute, celle des « huiles essentielles ». Merveilleux cadeaux de la nature, on les retrouve un peu partout dans divers domaines : le cosmétique, les produits d'entretien ménager, la médecine, en parfumerie… Toutefois, il ne serait pas exagéré de recommander la plus grande prudence sur leur utilisation, car le non-respect des dosages prescrits peut rapidement faire de ces puissants alliés, des ennemis redoutés. Voilà pourquoi ce guide des huiles essentielles renferme de précieux conseils et du bon sens pour bien les utiliser.



Recommandations et précautions d'usage concernant l'utilisation des huiles essentielles



Règle N°1 : ÉVITER L'EXCÈS


Oui au naturel ! Oui aux huiles essentielles bio! L'aromathérapie jouit d'un réel succès auprès des adeptes du 100% naturel. Cependant, on ne le répètera jamais assez que l'utilisation de ces produits nécessite des précautions. Beaucoup de personnes ignorent en effet qu'elles peuvent devenir toxiques si on les emploie sans discernement.


Les dosages prescrits doivent être rigoureusement respectés, car elles ont déjà été étudiées pour avoir un minimum d'effet sur l'organisme sans pour autant empoisonner celui-ci comme le feraient les médicaments. Or, il faut être clair. Naturel ne signifie pas sûre à 100%. Il faut s'enlever cette idée de la tête. D'ailleurs, de nombreux poisons sont extraits à partir de plantes dont le fameux « curare ».


On revendique sans cesse dans les catalogues et les publicités, les bienfaits de certaines huiles sur le cuir chevelu ou la peau. On est donc souvent tenté de suivre les multitudes de recettes maison proposées si facilement et gratuitement sur le net. Attention toutefois à ne pas les employer à l'excès. On veut souvent être généreux pour accélérer le processus de guérison ou de prévention. Mais c'est généralement une fausse bonne idée.


Ensuite, il faut faire attention à la synergie huiles essentielles, car deux produits utilisés ensemble peuvent provoquer des dégâts. Une période d'initiation au chémotype permet une utilisation des huiles en toute sécurité pour une santé au naturel. De toute façon, l'utilisation d'un cocktail de produits à base d'huiles essentielles n'est pas toujours conseillée sans l'avis éclairé d'un pharmacien ou d'un praticien spécialiste.


Le mode d'administration


  • Par voie cutanée : en friction ou en massage, c'est le moyen le plus utilisé et le plus facile. Certaines huiles sont spécialement destinées à cet usage comme le lavande aspic a vertu cicatrisante.


  • Par voie orale : sous forme liquide ou en comprimé, les huiles essentielles utilisées ont subi un traitement spécifique. Ce ne sont donc pas toutes les huiles qui peuvent être ingérées.


  • Par voie respiratoire : uniquement en diffusion atmosphérique. Cette voie ne convient pas aux personnes souffrant d'allergies. Aucune diffusion continue n'est recommandée dans une pièce close ni pendant le sommeil. Hommes et animaux ne doivent pas rester dans une pièce traitée. Toutes les huiles ne conviennent pas à ce mode d'administration. (Santal, Pin de Sibérie, Romarin, Ylang Ylang, Néroli, Orange, Myrte, Patchouli, Menthe poivrée, Pamplemousse, Mandarine, Petit Grain Bigarade, Lemon-grass, Pin Sylvestre, Citronnelle, Eucalyptus radiata, Citron, Géranium odorant, Bois de Rose, Lavandin, Lavande, Ravensare). Cette méthode nécessite un diffuseur d'huiles essentielles, car le porte-encens et le brûle-parfum ne sont pas conseillés.



Il n'existe aucun autre mode d'administration à part ces 3 précédemment cités. Les huiles essentielles par intraveineuses sont dangereuses et interdites.

Aucune huile végétale ne doit également être diluée dans le bain. Certains sites préconisent cette solution pour accélérer le processus, mais c'est une grave erreur. Non seulement les huiles de ce type ne sont pas hydrosolubles, mais s'il y a bien des parties de votre corps qui ne doivent pas être en contact avec ces huiles, ce sont bien les muqueuses. Une telle solution ne peut donc que causer irritations et brûlures. Préférez les versions déjà conditionnées pour cet usage comme les sels de bain qui contiennent également un pourcentage raisonnable d'huiles.




Règle n° 2 : CONNAITRE LES CONTRE-INDICATIONS



Impossible de faire l'impasse sur cette partie, car contrairement à ce que la majorité des argumentaires commerciaux veulent nous faire croire, les huiles aussi peuvent être mortelles. Elles sont d'ailleurs contre-indiquées dans les populations à risque comme les femmes enceintes, les enfants, les personnes souffrant d'allergies, ou faisant de crises d'épilepsie, les asthmatiques et les personnes qui convulsent quelque en soit la raison.


Chez les touts petits , il faut éviter l'usage d'huiles essentielles avant l'âge de 3 ans sans avis médical, et ce, quel que soit le mode d'administration. Dans tous les cas, il faut se rappeler que la plupart des huiles ne peuvent être employées sur les enfants.


Les animaux domestiques peuvent aussi être exposés à de grands risques. Bien que l'aromathérapie les concerne également et que de nombreux maîtres utilisent maintenant les huiles essentielles et les plantes médicinales pour soulager leur compagnon, il ne faut pas perdre de vue que les dosages qui conviennent aux êtres humains ne sont pas adaptés aux animaux. Ensuite, en cas de diffusion dans une pièce, il faut protéger les animaux en les isolants.


Réduisez au maximum l'utilisation d'huiles essentielles durant les premiers mois de la grossesse et surtout pour les gestations à risque. Si l'organisme de la mère supporte plus ou moins les doses prescrites, elle peut être transmise via le cordon ombilical au fœtus. À titre d'exemple, l'huile essentielle de menthe poivrée est connue pour son effet abortif et coupe-lait donc attention à ne pas en prendre après l'accouchement au risque de priver votre bébé de votre lait maternel, pourtant si essentiel à sa croissance. L'épinette noire qui est un antispasmodique est par exemple, totalement interdite aux femmes enceintes . Il faut lui préférer une huile essentielle de camomille romaine ou l'huile essentielle arbre à thé qui aide à mieux vivre et qui a des pouvoirs antistress.


Enfin, les personnes allergiques et asthmatiques éviteront de rester exposées longtemps dans un logement en traitement à base d'huiles essentielles. Il faut aussi garder les enfants et les femmes enceintes éloignés des diffuseurs d'huile essentielle. Les huiles essentielles causent elles des allergies ? Oui, sans aucun doute. Il suffit de voir le nombre de personnes devant éviter toute leur vie de consommer ou utiliser des huiles dérivées des noix, des noisettes, des arachides, du miel ou encore des fleurs. Pourtant, les huiles de massage en contiennent souvent. Attention donc quand vous devez vous rendre dans un salon spécialisé pour bénéficier de soins.


Il ne faut pas oublier les huiles dermo-caustiques ou « huiles pures » c'est-à-dire celles qu'il faut à tout prix éviter sur l'épiderme. Un simple toucher peut entraîner des brûlures et des irritations plus ou moins importantes (huile de jojoba, huile de noisette). Il est inutile de préciser que l'huile de se dissout pas dans l'eau donc pour s'en débarrasser en cas de contact, il faut rincer avec une huile vierge (huile d'olive).


Les huiles photo-sensibilisantes sont nombreuses (Citron, Orange, Mandarine, Bergamote, Khella). On les dénomme ainsi parce qu'elles peuvent vous rendre fortement sensibles aux UV et aux rayons du soleil. Si vous devez les prendre en traitement cutané ou oral, il convient de ne pas s'exposer durablement au soleil pour éviter les brûlures.


Certaines huiles essentielles provoquent des allergies . Il convient donc de les tester au cas par cas. Une petite goutte dans le pli du coude suffit à détecter une possible réaction au bout de 24 heures. Gardez un œil sur la menthe, la cannelle de Ceylan, la litsée et la Mélisse.




Règle n° 3 : LES PRÉCAUTIONS D'EMPLOI


La santé


On peut utiliser les huiles essentielles pour prévenir et guérir de nombreuses maladies : douleurs musculaires, douleurs articulaires, fatigue physique, brûlures d'estomac, courbatures, rhumatisme, ballonnements, digestion difficile, mycose, herpès labial, maux de gorge, l'insomnie, le trouble du système nerveux, anxiété, infection biologique et bactérienne, maux de tête, circulation sanguine, règles douloureuses, autres problèmes digestifs, vomissements, tension, maux de ventre, calculs biliaires, bouton de fièvre, bouffées de chaleur, les problèmes urinaires, etc. Des études scientifiques viennent souvent confirmer la présence de principe actif permettant d'obtenir des certificats sur certains produits.


Certains sont réputés pour leur propriété thérapeutique (géranium bourbon, cèdre de l'atlas, arbre à thé, coumarine, lavandula angustifolia, sauge sclarée, melaleuca alternifolia, basilic grand vert, beurre, criste-marine, genévrier commun, amande douce, camomille matricaire, camomille allemande, lavande fine, ocimum basilicum, cardamome, menthe verte).


Sans compter les astuces de grand-mères qui permettent par exemple de lutter contre certains maux chroniques ou anodins. Ainsi les symptômes du mal de transport peuvent s'atténuer avec 2 à 4 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée ou d'huile essentielle de gingembre est donc vivement indiquée.


En médecine, elles sont souvent utilisées, et ce, depuis la nuit des temps, comme antiseptique. Pour ne citer que l'huile essentielle de citron qui nettoie et revitalise, l'huile essentielle tea tree qui est un antiseptique à large spectre ou encore la lavande officinale appelée également lavande vraie. Dans l'univers floral, on peut également citer l'aloe vera qui possède des vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires reconnues, l'huile essentielle de cyprès, l'huile essentielle d'ail et l'huile essentielle de sauge.


Le bien-être


Pour traiter certaines angoisses et signes de fatigue, l'huile essentielle d'eucalyptus est favorisée en aromathérapie pour ses effets dynamisante et relaxante. À ne pas confondre avec l'eucalyptus globulus dont l'utilisation sur le système respiratoire est bien connue, mais strictement conditionnée. En effet, même diluée, l'application de cette substance sur la peau doit être faite avec prudence. De plus, elle ne doit être ingérée sous aucun prétexte. On retrouve ainsi de nombreuses plantes aromatiques dans les compositions d'eaux florales ou de parfums. Obtenus grâce à un procédé de distillation autrement appelé hydrolat (vapeur d'eau extraite de plantes aromatiques), ces composés aromatiques sont très utilisés pour divers usages. Vous pouvez retrouver facilement ces huiles sous forme de bougie de massage, de gel douche, de savon pour baignoire, de pastille à sucer, de soin du visage, de complément alimentaire, de nutriment ou en coffrets cadeaux dans le commerce. Faire un massage aux huiles essentielles est d'ailleurs une des pratiques les plus appréciées de la société moderne pour ses effets durables sur les articulations de la hanche, des membres, du dos, les muscles, etc.


Ceux qui privilégient la médecine douce peuvent opter pour l'huile essentielle de basilic pour bien dormir et apporter une sensation de relaxation. Souvent diffuser en parfum d'ambiance pour réduire le stress et favoriser la détente, les huiles idéales doivent avoir un parfum subtil et agréable comme l'orange, la mandarine, la verveine, le thé vert, le bois de cèdre, le parfum rose, le citron vert. On peut donc acheter des huiles essentielles à propriété neurotonique, diurétique, antiparasitaire, aphrodisiaque, érotique, mucolytique ou amincissante.


Le massage bien –être aux huiles essentielles est également très à la mode actuellement. Vous trouverez de nombreux tutoriels sur le net vous indiquant comment les utiliser pour les muscles, les articulations, les synergies que l'on rencontre souvent dans la médecine chinoise et l'acupuncture.


L'anti-âge et beauté de la peau


Il est difficile de faire le tour de toutes les huiles utilisées dans les crèmes, les laits, les compléments alimentaires et autres produits cosmétiques pour le visage et le corps. Les flacons de produits soins du visage anti-âge peuvent contenir des essences de végétaux qui sont réputés pour leur capacité à régénérer les cellules et à agir sur la qualité et l'élasticité de la peau. Secret jalousement gardé par les laboratoires de recherche cosmétiques, le dosage de ces cosmétiques naturels n'est pas toujours défini sur les emballages. On peut retrouver l'huile essentielle de lavande, l'huile essentielle de carotte, le pépin de pamplemousse ou encore le laurier noble comme principaux actifs pour lutter contre un coup de soleil, la peau d'orange, les ridules ou les eczémas.


L'erreur est humaine et on n'est jamais à l'abri d'une prise accidentelle en trop. Si vous avez avalé par mégarde une dose qui n'aurait pas du l'être, éviter de boire de l'eau. Elle ne ferait qu'aggraver les choses. La solution la plus adéquate en attendant de pouvoir consulter est d'avaler quelques gouttes d'huile végétale (celui que vous employez pour la cuisine fera très bien l'affaire, mais si vous avez de l'huile d'olive, c'est encore mieux). Cette seconde huile permettra d'inhiber les effets du premier. Il en est de même si de l'huile a été projetée sur les muqueuses.


Les produits capillaires


Pour ne citer que l'huile de coco, l'huile d'olive, l'huile d'argan, le ricin ou encore le jojoba sont parfaits en masque cheveux. De son nom latin, le melaleuca pour cheveux gras est parfaite pour régler les soucis de pellicules en application locale au quotidien. Les bienfaits des huiles essentielles sur le système pileux ne sont plus à prouver. Le germe de blé et surtout la levure de bière agissent comme des stimulants cellulaires sur la bulbe, favorisant ainsi la pousse.


Pour garantir la provenance et la qualité des produits, il est préférable d'acheter les huiles essentielles en pharmacie ou en magasin spécialisé dans le bio. Une consultation préalable chez le naturopathe peut également beaucoup vous servir. Des nombreux catalogues faisant l'étalage des vertus des plantes, proposent des produits de marque issus de l'agriculture biologique, en mode livraison offerte pour trouver un remède bio. À l'instant de l'huile essentielle de palmarosa, connue pour son action sur les affections cutanées, mycosiques et cicatricielles, est utilisée pour les soins des cheveux et des pieds également. Elle pousse dans la plupart des îles du tropique et permet un drainage lymphatique des tissus en profondeur.


Les produits d'entretien


Souvent utilisé pour lutter efficacement contre les insectes nuisibles, la brume d'oreiller peut également être appliquée en diffuseur ou en roll on. Pour obtenir de bons résultats sur les petites bêtes à l'origine de certaines nuisances, les propriétés huiles essentielles de certaines plantes sont en accord avec les priorités environnementales.


Quelle conséquence permanente peut-on en tirer ? Les produits comme les thés permettent d'être en accord avec soi. Pour faire face au choc émotionnel, à l'instar des infusions de plantes, l'usage externe ou par voir nasale, peut guérir de nombreuses infections chroniques.

Vous pouvez trouver sur le net au moins un blogue spécialisé sur ce thème qui vous aidera à ne plus louper les dernières nouveautés.

L'homme devrait mettre autant d'ardeur à simplifier sa vie qu'il en met à la compliquer.- Henri Bergson

Prêtez attention à la pensée d'Henri Bergson ! En regardant l'engouement pour le « tout naturel » de nos jours on en vient à se dire que c'est peut-être cette constatation des faits qui nous pousse de plus en plus à revenir à la nature et à l'employer intelligemment sans chercher à inventer ce qui existe déjà. Etre bien dans son corps, bien dans sa tête, ce souhait nous le partageons tous et dépend beaucoup de nous-mêmes. Le confort, le bien-être, la santé physique et mentale, passent d’abord par une bonne hygiène de vie et par la prévention. Bien se nourrir, pratiquer une activité physique, s’octroyer le sommeil suffisant voici les bases d’une démarche responsable : « Plutôt prévenir que guérir ». Il ne doit pas exister de catalogues ou revues cosmétiques que vous feuilletterez sans apercevoir ces huiles qui aux dires de certains sont tellement bonnes d'elles-mêmes qu'il n'y aurait plus de raison d'acheter des produits cosmétiques, des médicaments et autres produits d'entretien tant dans la maison que pour notre corps. Ces huiles « miraculeuses » sont les huiles essentielles. Elles sont à la base, dans nos crèmes, dans des laits de toilette, des shampoings, des produits d'entretien que nous employons, des médicaments et bien d'autres. Rien d'étrange et de surnaturel à première vue, n'eut été l'amour prononcé ces dernières années de nombreuses personnes pour l'aromathérapie, car il faudrait bien mentionner que malgré le fait qu'elles soient entièrement naturelles, toutes les huiles essentielles ne sont pas forcement bonnes à employer.

Merveilleux cadeau du monde végétal, les huiles essentielles ont beaucoup à nous offrir, au bénéfice de notre santé et de notre bien-être. Pour une bonne utilisation, il convient simplement de respecter leur mode d’emploi. Cependant, certains usages nécessitent le conseil d’un professionnel. Alors, avant de recourir aux huiles essentielles, apprenons à les connaître.

C'est la raison pour laquelle il convient de se poser plusieurs questions sur ces dernières.

Qu'est-ce que c'est ?
Quelles sont les origines des huiles essentielles ?
Quelles sont les différents types d'huile ?
À quelle classification elles sont sujettes ?
Comment est ce qu'on les obtient ?
Quel emploi en fait-on ?
Quels sont les dosages à respecter ?
Comment conserver les huiles essentielles ?
Comment perdre du poids avec les huiles essentielles ?
Quelles sont les techniques de massage ?
Comment cuisiner avec des huiles essentielles ?
Quelles sont les vertus des huiles essentielles dans le jardin ?
Pourquoi choisir entre aromathérapie et médecine conventionnelle ?

La liste des questions à ce sujet est loin d'être complète, mais cette ébauche nous aidera à nous y retrouver plus facilement.

Recommandations et précautions d'usage concernant l'utilisation des huiles essentielles

L'usage d'huiles essentielles présente beaucoup d'intérêt et on observe un engouement d'envergure pour ces dernières, tout au moins au courant de ces dernières années, mais beaucoup de personnes ne réalisent pas souvent qu'elles emploient des substances chimiques qui peuvent être hautement toxiques et à l'origine de problèmes graves si elles sont mal employées, employées a la légère, ou encore employées a l'excès. Il existe de nombreuses règles à respecter pour que les huiles essentielles, d'allies ne se transforment pas en ennemis farouches.

- Les personnes qui ont fixé les doses ne l'ont pas fait parce qu'elles s'ennuyaient et mourraient d'envie de vous mettre des bâtons dans les roues. Elles sont arrivées à ses conclusions au bout d'études sérieuses et profondes et le moins que vous puissiez faire est de respecter scrupuleusement les instructions qu'elles vous donnent. Ni la « générosité » en ce qui concerne l'usage de l'huile, ni la liberté de « création » en ce qui concerne les modes d'utilisation ne seront les bienvenus. Votre vie en dépend.

- On aime les huiles essentielles parce que c'est naturel. C'est vrai ! On aime les huiles essentielles parce que ça « empoisonne » moins que ces « produits chimiques et synthétiques » que sont les médicaments. Ça aussi c'est vrai et on est tous d'accord dessus, mais dit naturel ne signifie pas encore sécuritaire à 100% et pour le démontrer on n'a même pas besoin de rappeler que le curare est un produit naturel a 100%. Il suffira juste de se souvenir du nombre de personnes qui se trouvent souvent en danger de mort ou qui meurent à cause des noix, des noisettes, des arachides, du miel ou des fleurs.

Ces produits ne sont absolument pas toxiques, mais pour beaucoup d'entre nous, ils sont mortels. Or dans le cas des huiles, il s'agit de produits qui bien naturels sont des substances chimiques et comme tout produit chimique qui se respecte, ces substances comportent des contre-indications strictes qu'il faut respecter. Dans le cas présent, il concerne les enfants, les femmes enceintes, allaitantes, les personnes ayant eu des crises d'épilepsie, les personnes souffrant d'allergies, les asthmatiques ainsi que les personnes ayant des antécédents convulsifs.

En ce qui concerne les enfants l'usage d'huiles essentielles chez les tout-petits de moins de 3 ans est catégoriquement prohibe, l'exception ne peut être faite que sur prescription médicale. Pour les enfants âgés de plus de 36 mois, l'usage ne sera possible que si l'huile employée le permet et même dans ce cas, il se doit d'être prudent.

Parlant des femmes enceintes, l'usage des huiles essentielles durant les premiers mois de la grossesse est catégoriquement interdit, après le troisième mois, il est possible que s'il n'existe aucune contre-indication pour l'huile utilisée et si la femme ne développe aucune maladie susceptible de pouvoir être à l'origine de complications. L'idéal serait de consulter un médecin avant usage. Les femmes allaitantes devraient avant tout usage d'huile essentielle consulter un spécialiste, car outre le fait que certaines huiles essentielles aient un effet coupe-lait, il ne faudrait pas oublier que le lait comporte tous les éléments nutritifs, mais aussi toxiques que consomme la mère.

En ce qui concerne les personnes ayant eu des crises d'épilepsie, les personnes souffrant d'allergies, les asthmatiques ainsi que les personnes ayant des antécédents convulsifs, l'usage ne peut se faire que sous contrôle médicale et aucune exception dans ce cas ne peut être faite.

- Il n'existe que trois manières d'employer les huiles essentielles. Par voie externe, cela inclut les massages, l'application directe, les bains. Par voie diffusion, cela touche tant l'emploi du bruleur d'huiles que celui du diffuseur. Par voie interne, il peut s'agir de voie orale ou d'inhalation. On pourra accepter des variations aux modes proposes ci-dessus, mais d'une manière générale le principe de base ne sera pas très éloigné. C'est tout ! Aucun autre mode d'emploi n'est envisageable. Par conséquent il ne faudrait pas, même dans vos fantaisies les plus folles imaginez ne fusse qu'un instant que vous puissiez faire une injection des huiles essentielles. Cette variante est inacceptable qu'il s'agisse d'une intraveineuse ou d'une intramusculaire. Ne le faites sous aucun prétexte.

- Que vous souffrez ou pas d'allergies, il est vivement recommande de tester l'huile essentielle que vous comptez employer. Le test n'est pas du tout compliqué à faire. « Pour cela, appliquez une goutte d'huile essentielle (mélangée à une goutte d'huile végétale) dans le pli du coude. S'il n'y a aucune réaction au bout de24 heures, vous pourrez utiliser cette huile essentielle. Une attention particulière doit être portée aux huiles essentielles suivantes : Cannelle de Ceylan, Menthe, Litsée et Mélisse. »

- Aucune diffusion d'huile essentielle ne devra être envisagée dans une pièce où se trouve une personne souffrant d'allergies respiratoires ou d'asthme et ce quel que soit le type d'huile employée.

- Certaines huiles sont qualifiées de photo-sensibilisantes et vous pouvez croire que ce qualificatif ne leur a pas été donne par hasard. « Éviter toute exposition aux rayons solaires et UV dans les heures qui suivent l'application ou la prise d'une huile essentielle photo-sensibilisante (Citron, Orange, Mandarine, Bergamote, Khella). ». Il en est de même pour les huiles dermocaustiques, n'essayez jamais de les employer sur la peau, même « pour voir ». L'usage d'huiles essentielles neurotoxiques sur une longue durée est aussi interdit.

- « Errare humanun est ». C'est une vérité à laquelle aucun de nous hélas n'échappe. Il peut donc arriver que de manière accidentelle vous ingurgitiez une dose inacceptable d'huile ou encore que vous receviez de l'huile dans les yeux, sur les muqueuses nasales, auriculaires ou ano-génitales...Bien qu'on ait du mal surtout dans le dernier cas à s'imaginer comment est-ce que cela pourrait bien se produire, on préfère mieux respecter la maxime qui veut qu'il ne faille jamais dire « Jamais ! ». Au cas où cela venait à se produire sachez que vous ne devez jamais employer de l'eau. Aucune huile essentielle n'est hydrosoluble et l'usage de l'eau ne ferait qu'aggraver la situation. S'il s'agit d'une absorption accidentelle, avalez au plus vite un peu d'huile végétale trois cuillerées devraient suffire ensuite essayez si possible de provoquer le vomissement. On le répète sous aucun prétexte vous ne devez boire aucun liquide à base d'eau. Pas de jus, de lait, quand aux boissons alcoolisées, on pense qu'il serait inutile de mentionner les conséquences qu'elles pourraient entrainer. S'il s'agit d'une projection oculaire ou sur les muqueuses, une fois de plus, seule l'huile végétale devra être employée.

- Beaucoup de personnes achètent les huiles végétales pour les employer dans le bain. Retenez qu'il est strictement interdit de verser une huile essentielle dans l'eau de bain. Comme on la dit précédemment les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles et risquent donc être à l'origine d'irritations ou même de brûlures. Vous devez obligatoirement les diluer. Vous pouvez le faire dans du miel, une crème liquide, du savon liquide et de préférence neutre, une huile végétale ou du Solub-HE.

- Les huiles essentielles ne doivent en aucun cas être mises à la portée des enfants, ou des animaux domestiques.

- Aucune diffusion continue ne sera recommandée dans une pièce entièrement close ou durant la nuit entière en présence de quelqu'un qui s'y repose.

- Toutes les huiles ne sont pas adaptées à la diffusion atmosphérique et vous devez en tenir compte dans vos choix. Veuillez aussi à acquérir des huiles 100% pures & naturelles et bien sûr tenez compte des contre-indications possibles (éventuelles allergies). Voici une liste d'huiles essentielles qui sont adaptées à la diffusion atmosphérique : Santal, Pin de Sibérie, Romarin, Ylang Ylang, Néroli, Orange, Myrte, Patchouli, Menthe poivrée, Pamplemousse, Mandarine, Petit Grain Bigarade, Lemon-grass, Pin Sylvestre, Citronnelle, Eucalyptus radiata, Citron, Géranium odorant, Bois de Rose, Lavandin, Lavande, Ravensare. Elle est loin d'être exhaustive, mais est assez longue pour que vous puissiez y trouver la « votre ».

Ce sont les recommandations de base pour tous ceux qui souhaitent employer des huiles essentielles. Rien de vraiment compliqué, on pourrait même dire que la majorité d'entre elles relèvent du pur bon sens. Cependant, chacune d'entre elle a son pesant d'or et il ne serait pas exagéré de dire que le respect strict de ces règles peut non seulement vous épargner de nombreuses situations fortes désagréables, mais aussi vous sauvez la vie.